offre de stage :PGRE / PTGE : répondre aux enjeux du présent pour s'adapter au chgt climatique H/F

Postuler

Informations générales

Présentation de l'entité

Créée par la loi sur l'eau de 1964, l'Agence de l'eau est un établissement public de l'Etat, sous la tutelle du Ministère en charge du développement durable.
Elle a pour missions de contribuer à améliorer la gestion de l'eau, de lutter contre sa pollution et de protéger les milieux aquatiques ».

Les Agences de l'eau favorisent l'insertion des travailleurs en situation de handicap.

Réf.

AERMC/-1764/2021

Disponibilité du poste

vacant

Date prévisionnelle de prise de poste

14/03/2022

Ville

Montpellier

Direction

Délégation de Montpellier

Service recruteur

Cévennes-Languedoc

Nom de la personne à contacter

Élise GARCIA - cheffe de service

Description du poste

Filière

Hors fillière

Poste à pourvoir

Hors statut

Type de contrat

Stage

Catégorie d'emploi

Sans objet

Durée du contrat

6 mois

Définition des fonctions

Sur le territoire de la délégation de Montpellier le SDAGE 2016-2021 a identifié 11 bassins versants et 3 ressources souterraines en déséquilibre quantitatif, prioritaires pour engager des démarches de résorption des déséquilibres. Ces démarches, engagées avec la réalisation d’un état des lieux des ressources disponibles, des usages préleveurs et des besoins des milieux que constituent les Etudes des Volumes Prélevables (EVP), se sont poursuivies avec l’élaboration dans le cadre d’une concertation territoriale des Plans de Gestion de la Ressource en Eau (PGRE). Ces derniers, approuvés entre 2017 et 2019, comportent un programme d’actions pluriannuel et visent la résorption des déficits : ils sont tous en cours de mise en œuvre dans les territoires.

Avec l’entrée en vigueur du SDAGE 2022-2027 et considérant une durée des PGRE de 6 ans, l’année 2022 marque une année charnière dans la démarche avec une phase de bilan pour certains PGRE, menée en régie. Le secrétariat technique du SDAGE propose d’axer ces bilans sur  la mise en œuvre des programmes d’actions, l’évolution des prélèvements et l’observation des effets sur les ressources. Un premier travail d’analyse  a été conduit en interne par l’Agence de l’eau courant 2021. 

Ce stage permettra de mener un travail complémentaire sur un ou deux territoires pour :

  1. Établir une synthèse du suivi réalisé sur le PGRE, notamment sur :

Le stagiaire s’appuiera sur les travaux de suivi menés (1) par les Chargés de Mission PGRE sur les territoires, (2) par la DREAL-Occitanie sur l’hydrologie ou la piézométrie, (3) par les DDTM sur le volet réglementaire de la démarche ou sur leur gestion de la sécheresse et (4) par les Chargés d’Intervention de l’Agence de l’eau sur leur suivi interne des PGRE.

Sur la base de cette synthèse, le stagiaire questionnera la suite de la démarche : quelles actions restantes, quels gisements d’actions nouvelles ?

2. Produire des éléments complémentaires de suivi en s’appuyant sur les aides votées par l’agence, les données issues de la redevance et les données issues de mesures « après travaux » pour répondre à la question « que sont devenues les économies d’eau » :

    • Recueil des données sur les économies d’eau financées par l’agence
    • recueil des données de prélèvements AEP, sur un échantillon de collectivités : observation de l’évolution des prélèvements et analyse ; production d’une synthèse sur le cycle de vie de la donnée selon une typologie de maîtres d’ouvrages à définir (quelles données, quand comment)
    • recueil des données de prélèvements pour l’irrigation, sur un échantillon d’usagers : observation de l’évolution des prélèvements et analyse ; production d’une synthèse sur le cycle de vie de la donné
    • impact du PGRE sur la gestion conjoncturelle (sécheresse) : nombre et niveau d’alerte des arrêtés pris, analyse de cohérence avec les données climatiques, effet des arrêtés sécheresse sur les données de volumes prélevés

Le stagiaire s’attachera à faire le lien avec les actions d’économies d’eau financées par l’agence.

3. Produire une analyse des freins et éléments facilitants pour le suivi des démarches de résorption des déficits, formuler des  propositions contribuant à lever ces freins (jeux d’acteurs, pertinence des indicateurs, modalités de mise à disposition de la donnée…).  Produire des recommandations sur les évolutions à envisager dans les plans d’actions des PGRE (effet des actions sur l’évolution des prélèvements).

Le stage donnera lieu à la rédaction d’un rapport détaillé, des fichiers de travail par territoire ou par ressource, de fiches de synthèses. Une synthèse du travail sera présentée oralement aux agents de la délégation impliqués dans la thématique gestion quantitative, aux chefs de service et à la Directrice.

Qualités requises

Rigueur, autonomie, synthèse, expression orale et écrite

Liaisons hiérarchiques et fonctionnelles

Sous la responsabilité hiérarchique de la cheffe de service territorial Cévennes Languedoc

Liaisons fonctionnelles avec le référent gestion quantitative, le référent eaux souterraines et  les chargés d’interventions en charge du suivi des PGRE

Date limite de candidature

13/02/2022

Critère candidat

Diplôme minimum requis

DESS / DEA / Master

Conditions d'accès

CV, lettre de motivation et entretien

Postuler
Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.